Vers un ailleurs

Vers un ailleurs

Y’a pas d’amour
Sans lueur.
Y’a pas de cris
Sans douleur.
Tu es parti
Sans un bruit.

Voles vers la douceur
D’un lendemain plus serein.
Eteint ta tristesse,
Et ta vague d’ivresse.
D’un présent trop pesant,
D’une plaie bien trop vraie.

Sur la pointe des pieds,
Tu voyages au-delà,
Des soucis, des tracas.
Sur la pointe de nos cœurs,
Tu nous laisses des souvenirs,
Un visage, un sourire.

A Steph…

Aylive
24/04/2021

L’écriture en appel.

L’écriture en appel.

A la gelée du matin,
En ces temps incertains, 
J’ai perdu l’envie
De me sentir en vie.

Le temps s’accumule…
Mon esprit bascule, 
Mon cœur en épines, 
Et mon corps sous cocaïne. 

Je cherche l’ivresse
D’un lendemain sans tristesse.
Je cherche la folie,
D’un temps ensevelit. 

L’écriture en appel,
Quelques mots au réel,
Pour poser l’inavouable
D’un monde impitoyable. 

Entre tristesse et colère,
Ma rage en intercalaire.
Une larme au coin de l’œil,
En conclusion de ce recueil. 

Aylive 
16/01/2021
 

Le tourbillon

Le tourbillon

Une claque
Qui te plaque,
Une chute
Qui te parachute.

A chaque désert
Ses misères,
A chaque mer
Son goût amer.

Et pour une envolée
Qui nous fait décoller,
Un tourbillon
De papillons.

Apprends de tes doutes,
Joue sur ta route,
Lève l’ancre
Face aux cancres.

Décide par toi-même
Ce que tu aimes.
Fonce et virevolte
Sur un fond désinvolte.

A chaque galère
Son salaire,
A chaque déboire
Son pourboire.

Voir le positif
Du négatif.
Pour évoluer
Sans se polluer.

Aylive
Le 11/07/2015

Lendemain

Lendemain

Sous le flot de l’incertitude,
La vie n’est qu’un interlude,
Entre chavirement
Et écœurement.

Au milieu du doute,
Et du black-out,
Affronter le destin,
Et écouter son instinct.

Croire en demain
Et en l’humain.
Mais rester immobile
Face à l’innamovible.

Mais être là,
Pour tous ceux qui passerons par là.
Tendre une main,
Et accompagner sur le chemin…

D’un lendemain incertain,
Et leur donner le goût d’un nouveau matin.
Ou, du moins essayer…
De leur montrer un jour ensoleillé.

Aylive
20/11/2020

Aux salariés qui perdent leur emploi…

Je te laisse venir…

Je te laisse venir…

J’ai perdu le sens de la vie,
Et bien des envies.
Voir un lendemain ensoleillée
Mais en être effrayée.

J’ai cherché la lumière
Sans mettre mes œillères.
J’ai cherché la chaleur,
Mais n’y ait pas trouvé de lueur.

J’ai puisé au fond de moi,
Et de mon surmoi.
Pour comprendre, l’incompréhensible,
Et l’inaccessible.

J’ai voulu te donner un sens
Et me suis perdue à contre-sens.
Alors je t’attends,
Le cœur battant.

Je te laisse venir…
Pour embellir mon avenir,
Pour éclairer mon existence,
En toute incandescence.

Aylive
11/11/2020

Le chant de l’espérance

Le chant de l’espérance

Il est le chant
De l’espérance.
A cet instant
Un grand moment.
Je grandis encore,
Et j’évolue toujours.
Merci la vie
De ces tournants.
A toutes mes peines
Et mes souffrances,
Qui me rendent plus forte,
Qui me rendent plus belle.
Il est la note
Et l’addition.
De ces chamailleries,
De ces débats.
Un plein de fous rires
Et tellement de larmes.
Mais il est le chant
De l’espérance.
Un voyage sans fin,
Ce doux refrain.
Merci la vie
De voir l’ensemble,
De voir le tout.
D’y croire encore,
A ce monde meilleur,
A ces belles âmes
Qui rêvent encore.
Il est le chant
De l’espérance.

Aylive.

Le 12.09.2015