Des mots démaquillés

Sous la rage enivrante
Et cette tristesse apparente,
Ils n’ont pas vu ma souffrance
Ni mon cœur en errance.

La pointe de ma plume
N’est qu’une écume,
Les larmes y ont coulés
Pour des maux cagoulés.

Ils n’ont pas lu entre les lignes,
Le réseau était hors ligne.
Un semblant de vérité,
De l’humiliation en toute gratuité.

Les années ont passées.
Nos relations froissées,
Ne sont pas oubliées,
Sous les mots démaquillés.

22/12/2017
AyLiVe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website