La dernière échéance.

On a vu des visages
Se fermer au grès des songes,
On s’est perdu au virage,
Par tant de maux qui rongent.

A trop ouvrir son coeur
Sous l’incandescence du désir,
On n’attire la rancoeur
Sans même y réfléchir.

J’ai vagabondé
Pour oublier ma présence.
Le corps voûté, l’esprit saccadé
C’était la dernière échéance.

J’ai décidé de prendre le large
Pour effacer les traces
De mon passage,
Et de toutes crasses.

Je n’ai plus la confiance
Ni la force de continuer
De me battre. Je suis exténuée
Par tant de défaillance.

Laissez-moi vous dire adieu
Et doucement, naviguer
En fermant les yeux,
Mon âme s’éloigne, trop fatiguée.

Aylive
23/06/2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website