Tendre chardon

Au son de tes pas,
Je vois le trépas,
Ma gorge se noue
Et je suis à genoux.

Toutes tes remarques,
Et tes arnaques,
Tes grands débats
A nos ébats.

T’as dis pardon,
Tendre chardon.

Sous le flot de tes menaces
Et de ta vinasse,
Je ne sais que faire
Pour m’en défaire.

Mais maintenant, face au cauchemar
J’en ai fini de ce plumard,
Aujourd’hui je pars,
Je ne pardonne plus le salopard.

Même si, t’as dis pardon
Tendre chardon.

Aylive
25/11/2015

#journéecontrelesviolencesfaitesauxfemmes

2 thoughts on “Tendre chardon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website